Comme je vous le disais il y a quelques semaines, nous avons fait une grosse récolte de mousserons de la Saint-Georges.  Je vous propose de découvrir les photos ici.

Petit rappel des faits : nous étions partis dans l'idée de trouver des tas de morilles.  Ce n'est pas que les morilles étaient absentes ou que je me sois gourrée de biotope, mais la concurrence eut raison de nos ambitions et nous avons été contraint de nous contenter d'une dizaine de morilles pas bien grosses.

Nous connaissions également une station de mousserons de la Saint-Georges à cet endroit et après avoir renoncé à traquer la morilles, nous avons donc décider de chatouiller un peu le mousseron.  Mes antennes extra-sensorielles se sont donc réglées sur "mousseron" et voici le premier petit soldat, pile où je l'avais prédit.

042Bis

On s'accroupit pour mieux voir et on constate qu'il n'est pas tout seul.  Tout un régiment le suivait en file indienne sur une distance de plus de 25 mètres.  Voici quelques uns de ses copains.

043Bis

Une demi-heure de courbatures plus tard, nous avions neutralisé cette armée et emmenions nos prisonniers.  Les voici tous sur la table après recensement (6,8 kg).

057Bis

Par la même occasion, vous pouvez apercevoir nos quelques malheureuses morilles qui ne font guère le poids...

A présent, la saison des mousserons touche à sa fin pour laisser la place dans un futur proche (du moins je l'espère) aux cèpes, girolles et autres merveilles.