Tout le monde le dit, la saison est exceptionnelle pour les cèpes et les bolets en général. En revanche, l'année est vraiment très médiocre pour les girolles. Beaucoup de mes amis n'en ont pas encore vues cette saison.

Je suis donc allée au bois hier pour vérifier cette abondance dont tout le monde parle.

Fidèle à moi-même, ma première traque se fait toujours en voiture. Cette fois-ci, même Ronald se prend au jeu avec succès. 3 beaux cèpes ne tardent pas à attirer notre attention.

20100829_004Bis

Les voyez-vous ?

Dès notre arrivée dans le bois, on trouve des cèpes partout. Sous feuillus, sous conifères, dans les mousses... Il ne faut même pas chercher. Voici quelques photos au hasard.

20100829_007Bis

20100829_019Bis

20100829_021Bis

20100829_028Bis

Quelques originaux aussi :

Deux en un

20100829_034

Photo de famille

20100829_049Bis

Le petit malin qui pousse sous une racine d'épicéa  et qui laisse impuissant le cueilleur envieux. Nous n'avons pas tenté de le cueillir car je ne m'équipe habituellement pas d'une scie lorsque je vais aux champignons.

20100829_054Bis

Nos paniers se sont remplis à la vitesse de l'éclair et débordaient même. Au point tel qu'une boîte en carton qui était par hasard dans le coffre de la voiture dut venir en renfort pour ramener tout ce petit monde.

Tout au long de notre belle promenade, pas la moindre girolle. Ce n'est qu'à la fin que nous en avons tout de même trouvé une toute petite.

20100829_058Bis

Nous avons bien entendu rencontré des tas d'autres espèces de champignons, mais j'y reviendrai très prochainement.

Il est temps à présent de conclure cette belle histoire de la girolle et des 100 cèpes en les nettoyant et en réfléchissant au sort gastronomique que je vais leur infliger ;o)

20100829_060Bis